Bandeau de navigation
aa-accueil bulletin publications conferences expositions sorties autres

Dans notre vallée : une guerre oubliée

Les nuits de 1871 – les prussiens devant Paris en flammes ,
À préciser.
.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Depuis longtemps les horreurs de la Grande Guerre ont éclipsé les souvenirs de celle de 1870 – 1871. Les nombreuses commémorations de l’actuel centenaire du conflit qui a ravagé l’Europe et bouleversé les équilibres mondiaux ne peuvent que renforcer l’idée que l’autre guerre n’avait été en quelque sorte qu’anecdotique et la page en a été vite tournée. Seul le siège de Paris est encore présent dans quelques mémoires.

Cette opinion largement partagée mérite qu’on la remette sérieusement en question.

La guerre a été courte, heureusement, car très meurtrière. L’expression « Tomber comme à Gravelotte » concerne justement une bataille de 1870. Par ailleurs, elle a donné naissance à la Troisième République et favorisé l’émergence de l’Empire allemand. De 1871 à 1914, la politique française est dominée par l’idée de la revanche, et l’indispensable reconquête de l’Alsace-Lorraine. « N’en parlons jamais, pensons-y toujours » disait Gambetta, et tous les moyens étaient bons pour préparer l’opinion publique à une prochaine guerre qui, bien entendu, serait victorieuse.

Rappeler cette guerre se justifie donc lorsque l’on commémore 1914 – 1918 car elle en a été une des causes. Pour nous, habitants de la vallée de Montmorency, c’est aussi redécouvrir que nos ancêtres lointains ont vécu, de septembre 1870 à septembre 1871, une année de guerre et d’occupation avec toutes les difficultés et exactions qu’une telle situation n’a pas manqué d’entraîner.

Valid XHTML 1.0 Strict Dernière mise à jour le 19/05/2019 à 15:45.
© 2016-2019 Société d'Histoire de Montmorency et de sa région.