Bandeau de navigation
aa-accueil bulletin publications conferences expositions sorties autres

L’évolution de la médecine et de la chirurgie pendant la guerre de 1914-1918

Le calvaire des blessés
Le calvaire des blessés ,
Photo ?  ?  ? .
Le calvaire des blessés
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

La révolution industrielle du xixe siècle a largement transformé l’art militaire : des armes puissantes et destructrices ont été inventées. Mais le fantassin reste celui de la guerre de 1870 et la pratique de la médecine et de la chirurgie a peu évolué.

Trois semaines après le début du conflit, à Rossignoli, près de Neufchâteau, dans les Ardennes belges, les armées française et allemande s’affrontent le samedi 22 août 1914. Cette journée sera la plus meurtrière de toute l’Histoire de France : on estime à 27 000 le nombre de morts et de disparus en une journée.

Devant cette hécatombe, il a fallu faire fi du passé et, très rapidement, grâce aux progrès de la science, créer de toutes pièces une médecine et une chirurgie modernes, adaptées au nouveau conflit. En cinq années, le pari fut tenu ; la mortalité a régressé dans d’importantes proportions et les blessures sont devenues souvent moins graves et moins handicapantes.

Et nous vivons encore maintenant totalement sur ces acquis, un siècle plus tard !

Manque bio du Docteur Turgis.

Valid XHTML 1.0 Strict Dernière mise à jour le 19/05/2019 à 15:45.
© 2016-2019 Société d'Histoire de Montmorency et de sa région.