Bandeau de navigation
aa-accueil bulletin publications conferences expositions sorties autres

Normandie : Les Andelys, Château-Gaillard et Gaillon

1 – Les Andelys - Musée Nicolas Poussin

Nicolas Poussin.
Nicolas Poussin (1594-1665)
Nicolas Poussin.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Pour notre sortie de juin, nous nous retrouverons cette année en Normandie, sur l’un des plus beaux sites de la vallée de la Seine  : défendus par les ruines splendides du Château-Gaillard, les Andelys, le grand et le petit vont vous dévoiler les richesses insoupçonnées de leur patrimoine historique.

Les visites de la matinée seront assurées par l’association locale des « Amis du Patrimoine des Andelys », qui nous fera tout d’abord découvrir la Collégiale Notre-Dame du Grand Andely, impressionnant édifice gothique  : à l’intérieur, nous serons saisis par l’élégance de la longue nef gothique du xiiie siècle. L’accent sera mis sur le bel ensemble de verrières, chef-d’œuvre des maîtres-verriers du xvie siècle (jumelles conseillées), sur quelques tableaux remarquables du xviie siècle, enfin sur la très belle tribune d’orgue en bois sculpté du xvie siècle.

En fin de matinée, nous serons invités à aller découvrir le musée Nicolas Poussin  : ce musée est dédié au grand peintre représentatif de la peinture classique du xviie siècle, né aux Andelys en 1594. Une salle lui est consacrée au musée des Andelys.

2 – Château-Gaillard

Les Andelys – Château Gaillard.
Les Andelys – Château Gaillard
Les Andelys – Château Gaillard.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Puis nous rejoindrons le Petit Andely pour le déjeuner en bord de Seine dans un joli cadre historique, avant de retrouver la conférencière du tourisme Seine-Normandie pour une promenade commentée dans cet ancien village de pêcheurs, qui se développa au pied du château à la fin du xiie siècle, pour y loger marchands, artisans et aubergistes répondant aux besoins de la forteresse et de sa garnison. Au xviiie siècle, les notables s’y installèrent et y bâtirent de superbes résidences. Après avoir découvert les maisons à pans de bois, l’église St Sauveur et l’hôpital St Jacques, nous reprendrons le car pour atteindre le Château-Gaillard.

C’est un panorama grandiose qui s’offrira à nous depuis le point de vue qui domine la vallée et les vestiges du château-fort dont l’histoire nous sera évoquée depuis ce promontoire. On nous contera comment cette forteresse édifiée en 1198 par Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre et duc de Normandie, pourtant réputée imprenable, finira par tomber en 1204 aux mains du roi de France, Philippe-Auguste. Mathieu de Montmorency (le vainqueur de Bouvines) participa au siège.

3 – Château de Gaillon

Château de Gaillon.
Château de Gaillon (Pavillon d’Entrée)
Château de Gaillon.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Pour terminer notre circuit historique, nous n’aurons que quelques kilomètres à parcourir pour atteindre notre dernière étape, le château de Gaillon. Situé comme Château-Gaillard sur un éperon naturel dominant la vallée de la Seine, le château présente au visiteur qui le découvre, son élégant pavillon d’entrée surmonté de hautes toitures et habillé de tous les signes de la première Renaissance. Cet édifice, résidence d’été des archevêques de Rouen, est considéré aujourd’hui comme un des premiers châteaux Renaissance construit en France. C’estle cardinal Georges 1er d’Amboise, ministre de Louis xii et légat du pape qui, au retour d’une mission en Italie, fait remodeler le château médiéval dans le nouveau goût italien (1497-1510) pour en faire un véritable palais entouré de jardins. Nous en verrons quelques beaux vestiges, la Porte de Gênes, le Cellier, la chapelle Basse et la Galerie sur le Val.

Parvenu intact jusqu’à la Révolution, la vente des Biens Nationaux provoquera le dépeçage du château, dont quelques éléments seront sauvés et rachetés en 1801 par Alexandre Lenoir pour son Musée des Monuments Français. Nous pourrons ainsi admirer certains vestiges de cette époque.