Bandeau de navigation
aa-accueil bulletin publications conferences expositions sorties autres

Une journée à Rouen

1 – Cathédrale, Palais de Justice et Église Saint-Vincent

Nous commencerons les visites de la matinée par la cathédrale Notre-Dame. Son imposante façade fut immortalisée par la célèbre série impressionniste des Cathédrales de Rouen peintes par Claude Monet en 1892.

Le Gros-Horloge.

On peut y voir l’évolution de l’art gothique depuis le 12e siècle avec la tour St Romain de style gothique primitif, jusqu’au 16e siècle avec la tour de Beurre caractéristique du gothique flamboyant. La flèche de bronze, la plus haute de France, domine l’édifice depuis le 19e siècle.

Le Palais de Justice.

Dans le chœur, se trouvent plusieurs gisants des ducs de Normandie, parmi lesquels Rollon et Richard Coeur de Lion, sans oublier l’imposant tombeau Renaissance des cardinaux d’Amboise, archevêques de Rouen que nous avions évoqués l’an dernier en leur château de Gaillon. C’est sous leur impulsion qu’apparaissent dans la ville des édifices civils et religieux caractéristiques de la Renaissance, tels l’ancien Bureau des Finances, siège de l’office de tourisme, le bel Hôtel de Bourgtheroulde, l’arcade et le cadran du Gros Horloge, flanqué de son beffroi gothique abritant encore l’ancien mécanisme d’horlogerie du 14 siècle ;

Porches de l’église St-Maclou.

Nous terminerons la matinée avec deux magnifiques vestiges de la Renaissance  : le Palais de Justice, au somptueux décor de pierre, édifié au début du 16e siècle, et les treize verrières de l’ancienne église St Vincent, détruite par un bombardement en mai 1944, mises en valeur dans la nouvelle église Jeanne d’Arc édifiée sur la Place du Vieux Marché en 1979. Le souvenir de Jeanne y est symbolisé par la grande croix érigée sur le lieu de son martyre.

2 – Découverte de la ville médiévale

Après la pause-déjeuner, nous partirons à la découverte de la ville médiévale qui sera évoquée en parcourant les rues bordées de jolies maisons à pans de bois  : Rouen en abrite près de 2000, les plus anciennes datent du 14e siècle, mais on en construisait encore au 19e siècle.

Grâce à son port à la fois fluvial et maritime, le commerce s’est développé et la ville a prospéré avec l’industrie textile. Drapiers, teinturiers, tanneurs s’y installent. Nous rejoindrons leur paroisse, l’église St-Maclou avec ses 5 porches surmontés de gâbles ajourés, chef-d’œuvre de l’art gothique flamboyant.

Tout proche, un site incontournable, étrange et paisible nous surprendra  : l’aître St-Maclou, ancien cimetière-charnier édifié lors de la peste noire de 1521, qui a conservé ses galeries de bois décorées d’ornements macabres.

Nous terminerons notre circuit par les imposants vestiges de l’une des plus puissantes abbayes bénédictines de Normandie  : le dortoir des moines, abritant l’actuel Hôtel de Ville ainsi que l’église abbatiale St-Ouen, de style gothique rayonnant, mise en lumière par les maîtres-verriers de la Renaissance et du 20e siècle.

Nous retrouverons le car et avant de quitter Rouen, nous prendrons de la hauteur pour gravir l’éperon crayeux de la côte Ste Catherine  : nous pourrons alors admirer le saisissant panorama sur la courbe de la Seine, la ville et ses clochers.