Bandeau de navigation
aa-accueil bulletin publications conferences expositions sorties autres

Des hommes de l'ombre au service de l'État

Le baron de Gordes.
Le baron de Gordes,
François Clouet
Le baron de Gordes.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Avec l'arrivée de François Ier sur le trône, le royaume entre dans une période marquée par le modèle absolutiste qui perdurera jusqu'à la Révolution. Bien qu'absolu, le monarque ne peut gouverner seul. Entre 1514 et 1789, Valois et Bourbon s'entourent de ministres dévoués à tel point que la postérité a retenu des couples indissociables : François Ier et Anne de Montmorency, Henri iv et son fidèle Sully, Louis xiii et l'inamovible Richelieu, Louis xiv et l'insatiable Colbert, Louis xvi et Necker.

Mais le fonctionnement de l'État royal repose surtout sur une aticulation humaine beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît. De la noblesse au petit peuple, nombreux sont les individus qui s'engagent anonymement ou ouvertement, pour servir une administration minutieusement huilée.

Thierry Rentet nous a présenté Bertrand Raimbaud de Simianne, baron de Gordes (1508-1578) lieutenant général en Dauphiné en 1565, proche des Montmorency et des Châtillon.

Florent Mérot a ensuite examiné l'ascension sociale d'un personnage qui se décrit lui-même comme étant «extra-ordinaire», Jean Hérault de Gourville.

Hervé Bennezon a considéré ensuite une approche plus populaire de la question, grâce à l'étude d'une famille picarde du xviiie siècle : les Roux du village de Hangest en Santerre (Somme).

À travers cette table ronde, c'est un univers méconnu, celui des dessous de la gestion de l'État, qui est apparu aux yeux de l'auditoire. La discussion qui a suivi ces exposés a été passionnante.

Valid XHTML 1.0 Strict Dernière mise à jour le 11/06/2021 à 13:43.
© 2016-2021 Société d'Histoire de Montmorency et de sa région.