Bandeau de navigation
aa-accueil bulletin publications conferences expositions sorties autres

Délits et délinquants forestiers au xviiie siècle

Carte de Chantilly au XVIIIe siècle.
Détail de la carte de la forêt de Chantilly,
CP-B-0077 (c) Bibliothèque des archives du château de Chantilly.
Carte de Chantilly au
XVIIIe siècle.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

La forêt à travers le temps paraît, pour la grande majorité des individus, un lieu en marge. Un endroit, où seuls quelques êtres plus ou moins réels peuvent vivre. En s'aventurant en forêt de Chantilly, et en observant bien certains arbres, il est possible d’y apercevoir placé sur leur tronc de petites niches qui pourraient faire penser à des «maisons pour oiseaux». En s’approchant de plus près, on se rend finalement compte que ce sont des petits temples dédiés aux être magiques peuplant l’espace boisé, mémoire de temps anciens. Pour les citadins de l’Ancien Régime, une différence existe entre les forêts. Tout d’abord les étendues boisées à proximité des villes sont nommées «espaces verts». La forêt plus lointaine est quant à elle, symbole de vraie nature.

À la base d'un important dispositif judiciaire, la gruerie, la plus petite des juridictions forestières, avec l’aide de ses gardes forestiers arrête et juge les délinquants dont les crimes seront considérés comme mineurs. Les grueries restructurées par l'ordonnance de 1669 ont eu la dure tâche de mettre un terme aux mauvaises habitudes des exploitants forestiers comme à celles du peuple. Comment expliquer à des villageois que les forêts dont leurs parents usaient librement ne leur appartiennent plus ?

A travers les archives conservées au château de Chantilly, nous suivons le garde forestier dans sa mission de surveillance, de jour comme nuit, quelque soit le temps. Au fils des rapports de ces gardes, un univers s'ouvre à nous. Un lieu où le criminel n'est pas brigand mais simple paysan et où on ne vole pas pour s’enrichir mais simplement pour survivre.

Christophe Bouvier, né à Domont en 1989, est titulaire d'un master professionnel en archivistique de l'université de Paris xiii à Villetaneuse. Passionné pour l'histoire, il a, parallèlement à sa formation, préparé un master-recherche ayant pour sujet la délinquance forestière au xviiie siècle notamment à travers l'exemple de la gruerie de Chantilly.

Valid XHTML 1.0 Strict Dernière mise à jour le 11/06/2021 à 13:43.
© 2016-2021 Société d'Histoire de Montmorency et de sa région.